Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 05:45

le Figaro titre "Que faire pour éviter la guerre civile ?" .. avec moult explications tentant d'expliciter pourquoi le risque existe ! En naviguant sur internet, je découvre que bien d'autres mettent ce désir en ligne comme si une guerre civile pouvait tout résoudre à l'exception de toutes autres solutions ! je crois que beaucoup ne savent pas de quoi il s'agit et les conséquences qui en découleront. Je vais évidemment plus loin dans l'affaire, je constate mais cela n'engage que moi, que cette guerre civile est en réalité un souhait malsain, alimenté comme il se doit par des tas d'actions, lois, etc. aussi diverses que variées .. je ne doute pas d'ailleurs que cette pseudo guerre civile, à force d'appuyer là où ça fait mal, puisse se produire mais enfin il en faut encore un peu, pour que le bon peuple qui ne sait plus où il habite ni ce qu'il peut et doit faire mais a tout laissé faire, se mette en marche, et soudainement sous le prétexte du courage se décide à obéir aux ordres subliminaux qu'on lui envoie .. bref, une guerre civile aurait sans doute bien des avantages pour nos politicards et plus vastement, notamment pour ceux qui désormais s'appliquent à nous tenir par les couilles, possiblement moins d'avantage pour le "bon" peuple, paupérisé à mort par un autre, d'autres (c'est pas moi M'sieur - infantilisation quand tu nous tiens), bref la responsabilité est toujours ailleurs et le bon peuple est de fait toujours une pauvre victime !

Zemmour quant à lui dans son incoercible charabia nous parle d'une "opération ronces" associée de ce que j'en ai lu par ailleurs à Eurogendfor (je serais bien en peine de vous en dire plus, il me faudrait pour ça comprendre de quoi il s'agit précisément mais je vous renvoie aux missions d'Eurogendfor et à l'histoire de sa création, Michèle Alliot-Marie en a été) .. donc M. Zemmour est évidemment dans le secret forcément .. Le Chef des Armées de son côté tape du pied en disant qu'évidemment tout ça n'est que fadaise, peut-être .. ou pas, qui le sait ?

En tous cas nul n'est a priori dans le secret des dieux (s'il l'est, il ferme sa gueule comme beaucoup, comme tous ceux qui sont pris dans le système bon gré et souvent mal gré), moi non plus, ce que je vois quand même c'est que ce pays pue de plus en plus et qu'à force de souhaiter le pire, il finira par bien par se produire.

Au delà chercher à qui profiterait le merdier, car une partie de la réponse s'y trouve, pour ça il faut poser son idéologie à la con ailleurs que dans sa bite et réfléchir en acceptant que d'autres puissent penser autrement, ce qui ne sous-entend pas détenir la vérité d'ailleurs, mais au moins de faire l'effort de la chercher. Le débat n'aura pas lieu, j'en suis certaine, le blabla enfonceur de portes béantes nous occupe bien trop et de ce que je lis comme conneries éhontées par ailleurs me confortent dans l'idée que le cul dans les ronces, c'est encore pour un grand moment

https://www.youtube.com/watch?v=uj1QwRAs_Tw

Get Misunderstood

Personne ne sait ce qui se passe aujourd'hui parce que personne ne veut qu'il se passe quelque chose, en réalité on ne sait jamais ce qu'il se passe on sait seulement ce que l'on veut qu'il se passe, et c'est comme ça que les choses arrivent. En '17 Lénine et ses camarades ne disaient pas: Nous allons faire la révolution parce que nous voulons la révolution. Ils disaient: Toutes les conditions de la révolutions sont réunies, la révolution est inéluctable! Ils ont fait la révolution qui n'aurait jamais eu lieu, s'il ne l'avait pas faite et qu'il n'aurait pas faite s'ils n'avaient pas pensé qu'elle était inéluctable uniquement parce qu'ils le voulaient. A chaque fois que quelque chose a bougé dans ce monde ça a toujours été pour le pire! Voilà pourquoi personne ne bouge, personne n'ose provoquer l'avenir! Faudrait être fou pour provoquer l'avenir Faudrait être fou pour risquer de provoquer un nouveau '19, un nouveau '14, ou un nouveau '37. Alors, il ne se passera jamais plus rien? Si parce qu'il y aura toujours des fous et des cons pour les suivre et des sages pour ne rien faire...

Published by Cat
commenter cet article
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 14:32

L'impatience c'est de l'ardeur,

de la fureur

Se risquer, tout risquer, rester sur le fil mais

Se laisser prendre, avec une porte de sortie

toujours

Vouloir tout

S'obstiner, sauvagement, irréductiblement

Transgresser, jouer

Exiger, quitte à ne rien avoir

Buter en permanence sur l'impossible

Désirer vraiment

Et être en colère

Refuser le remords à défaut de pouvoir le faire pour le désespoir,

Aimer à vie et non à mort

Brûler la vie, rejeter le figé, le contraint

Se révolter

Toujours

Comme une dignité

Se forger

S'en foutre

Faire

Dire

Rejeter l'enfermement

Le défini

Etre en décalage et ne pas savoir où s'asseoir,

Pratiquer la lenteur, l'indescriptible

Fréquenter des zones d'inconforts

Pour qu'il se passe quelque chose,

Une folie,

De l'inexplicable

De l'inédit.

Aimer le raffinement,

Même en se noyant.

Etre apeuré,

Oui, mais là.

Published by Cat
commenter cet article
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 17:08

Sur le fil de la langue,

Les mots bifurquent,

Se contorsionnent,

Se prenant, incandescents,

Pour du transgressif.

Entre désir et jouissance

Tout se confond, s'entrelace

Lasse

Les mots ne sont rien,

Juste des embrasements éphémères,

Dans la fissure du monde,

trouant le présent.

Quelques fragments épars

Pour ne pas renoncer

Pas encore

Parler pour ne rien dire

Parler pour que ne s'y glisse pas

La face hideuse de l'ennui.

La face terrible du manque.

A la fin, sans doute,

Le silence,

Puis descendre dans l'absence,

La laisser s'installer,

S'attarder puis

Se dissoudre.

La vie est instable,

La vie n'a aucun sens,

Elle nous entortille

Nous enlace

Et nous trépasse

Comme un voile

Ironique

Et illusoire

Derrière lequel

Le néant

Published by Cat - dans Passions
commenter cet article
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 14:56

Il y a quelque chose de profondément débile dans cette société, c'est la capacité à n'aller qu'aux effets sans jamais s'attaquer aux causes, sans jamais même les soupeser, les agglutiner.. Ainsi va le monde, ne juger que les réactions sans s'attarder aux actions qui les ont générées et de se trouver rapidement un coupable, généralement tout désigné d'ailleurs et en ratant totalement et en permanence la cible.

Les camouflets avec lesquels on compose sont donc nombreux, nous permettant de nous arranger avec notre petite conscience tout en se donnant l'impression de faire une révolution qui n'est qu'un cautère sur une jambe de bois, une agitation de petits bras et de petits neurones, d'où une complète inefficacité. A passer son temps à enfoncer des portes béantes, nous n'atteignons jamais le coeur du problème et par conséquent les éventuelles solutions à trouver.

Ce monde fait donc en permanence du sur place et s'enfonce inexorablement dans une déliquescence que chacun alimente avec une application non feinte.

Les politiques ont encore de beaux jours heureux devant eux, je ne sais pas s'ils se marrent de cette idiotie généralisée, mais j'ose leur souhaiter parce qu'après tout, outre de palper un max de pognon, y'a pas de raisons de se laisser aussi envahir par la mélancolie. Finalement il est bien facile de gruger le bon peuple, suffit de lui donner selon ses idéologies un petit os à ronger grâce notamment à nos bons chiens de garde qui savent y faire, faut dire qu'ils y ont de gros intérêts, et la machine démarre sans pour autant que soient analysées par quiconque les causes profondes. Le tout en surface, tout en apparence sont à la mode et l'honneur est sauf .. Les secrets d'alcôves et d'état par le fait ont fleuri pendant des décennies et continueront tant que nous aurons à nous mettre sous la dent un coupable, généralement un sous-fifre certes assez con pour obéir, mais enfin désobéir nécessite d'avoir un relatif choix et une sacrée paire de balloches. 

Ce monde va s'écrouler, je ne sais ni quand, ni comment mais enfin je doute que ce soit sans douleur .. Ceci dit vivement que ça arrive !

Published by Cat
commenter cet article
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 10:43

A la zébrure des mots,

Sur le fil

L’inspire au lieu du temps,

Crée la trace.

Les limites sont incertaines,

Les doutes agités

Plaqués aux murs effrités ;

A l'heure qui sonne,

L'urgence est absolue

De croire et dire,

de croître et d'embellir.

Au delà du désert,

là où les désirs s'attisent,

La forme créative s'étire,

Au cœur du vivant.

Et hurler dans les interstices,

Remplir les intervalles.

La mémoire certes est menteuse,

Au dedans des silences.

Mais le mouvement des ombres,

Et les mots hurlants,

Sèment la certitude.

Et l'idée enivre

De se nouer, ensemble.

Pour laver l'impasse.

Alors relier toujours

Même pour rater.

Car le temps est bref

Pour se faire des kifs

Pas de l'approximatif !

Mais des vrais, des grands, du bon

De la vraie émotion,

Celle qui bouscule

Viole,

Éjacule

Et oser le sans tabou !

La liberté te fait pas l'aumône

Faut aller la chercher,

La provoquer,

La chahuter,

La ruminer.

Et quand elle se pointe

Dans une étreinte

Savoir l'embrasser

Même s'il faut payer,

Cash !

(texte pour les polypoétiques -http://polypoetiques.weebly.com/qui-sommes-nous.html)

Published by Cat
commenter cet article
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 09:44

C'est marrant toutes ces discussions autour de ce que devrait être la gauche, ce qu'est la droite quand on sait que toutes les directives émanent sans aucune exception de l'UE .. qu'est-ce que serait faire une politique de gauche ? qu'est-ce qu'une politique de droite ? perso je ne vois qu'un grand merdier mondialiste qui en réalité n'a plus de couleurs si ce n'est celui des intérêts divers et variés de nombre d'élites .. La crise de l'agriculture curieusement ne vise pas par exemple le TAFTA qui pourtant va sensiblement aggraver la situation .. la réforme du code du travail a peu de chances de régler le chômage etc etc ... tout le reste est à l'avenant ... nous sommes entrés dans une mécanique bien complexe et l'histoire qu'on le veuille ou non est en route, je crains que peu de choses la stoppent, c'est un peu tard et les agitations dans la rue ne coûteront qu'aux salariés .. mais après ?? ah oui après ? que ferons-nous donc, 2 solutions : modifier drastiquement le mécanisme ce qui sous entend d'innover, de créer du neuf, et quand je vois la pauvreté des idées j'ai un énorme doute sur un changement radical ou alors, et ce qui est le plus probable, faire du même .. avec les mêmes. Les paris sont ouverts !

Bref la crétinerie en action est une arme de destruction massive et comme disait Desproges "La seule conscience politique que j’ai, c’est de tenir à ne pas en avoir – pas du tout par lâcheté – c’est parce que je n’ai jamais pu m’apercevoir que la gauche était mieux que la droite que les rouges étaient mieux que les noirs." ou bien encore " Ia démocratie est la pire des dictatures parce qu'elle est la dictature exercée par le plus grand nombre sur la minorité."

Published by Cat
commenter cet article
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 07:53
Les chiens de garde

John Swinton, rédacteur en chef du New York Times, discours d’adieu à ses collègues, au cours d’un banquet en son honneur, à l’American Press Association en 1914

"Quelle folie que de porter un toast à la presse indépendante ! Chacun, ici présent ce soir, sait que la presse indépendante n’existe pas. Vous le savez et je le sais : il n’y a personne parmi vous qui oserait publier ses vraies opinions, et, s’il le faisait, vous savez d’avance qu’elles ne seraient jamais imprimées. Je suis payé 250 dollars par semaine pour garder mes vraies opinions en dehors du journal pour lequel je travaille.

D’autres, parmi nous, reçoivent la même somme pour un travail semblable. Si j’autorisais la publication d’une opinion sincère dans un numéro quelconque de mon journal, je perdrais mon emploi en moins de 24 heures, comme Othello. L’homme suffisamment fou pour publier une opinion sincère se retrouverait aussitôt sur une route à la recherche d’un nouvel emploi.

La fonction d’un journaliste (de New York) (cf : s'il n'y avait qu'à New York) est de détruire la Vérité, de mentir radicalement, de pervertir, d’avilir, de ramper devant Mammon et de se vendre lui-même, de vendre son pays et les siens pour son pain quotidien ou, mais c’est la même chose, pour son salaire.

Cela, vous le savez et moi aussi : quelle folie alors que de porter un toast à la presse indépendante !

Nous sommes les ustensiles et les valets d’hommes riches qui commandent derrière les coulisses.

Nous sommes leurs marionnettes ; ils tirent les ficelles et nous dansons. Notre temps, nos talents, nos possibilités et nos vies sont la propriété de ces hommes.

Nous sommes des prostituées intellectuelles."

Déjà en 1914 et par un journaliste .. ce qui peut s'appliquer au journalisme s'applique aussi à d'autres professions d'ailleurs .. bref tous dans la même barque à part ceux qui vivent de leurs rentes ..

Published by Cat
commenter cet article
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 15:34

2016 est là, sera-t-elle un bon cru, j'en doute, quoique tout dépend d'où on se place, au fond certains événements arrangent beaucoup de choses, le gouvernement actuel, les médias chiens de garde, grassement arrosés par l'argent du contribuable, de fait à la solde de l'Etat, qui vont nécessairement nous bassiner avec des articles à la con destinés majoritairement à maintenir la peur pour justifier quelques lois de plus en plus sécuritaires. Ce qu'on appelle vastement une presse propagandiste

Outre cet aspect et non des moindres certes, notre Cher Président, toujours aussi confus, nous a asséné ses bons voeux, entre chômage et terrorisme, et cet espoir limite de l'idiotie en nous déclarant sans ambages, avec un orgueil finement masqué, "Mon devoir est de vous protéger", "Je vous dois la vérité : nous n'en avons pas terminé avec le terrorisme", "j'en ai conscience", "j'ai fait un choix à la mesure de ce que nous avons éprouvé", "j'en suis le garant", "je n'accepterai jamais qu'on puisse opposer les français entre eux" ... et cette dernière phrase est possiblement la plus sincère dans ce discours, et pour cause .. je laisse chacun analyser pourquoi je précise ceci.

Le reste est à l'avenant, un immense discours fourre-tout et si nous n'étions pas dans la situation catastrophique dans laquelle se vautre le pays, cette condescendance pourrait faire sourire, à chacun son humour, ce n'est pas le mien.

Au delà M. Hollande a lamentablement échoué et à tous niveaux, sur le chômage, sur l'état d'urgence (cette grande mascarade), sur la loi sur le renseignement (dont on a vu les limites lors des attentats), comme il échouera sur une hypothétique déchéance de nationalité dont probablement nos artisans terroristes, tueurs néanmoins et pas qu'un peu, se foutent du tiers comme du quart. Mais enfin au fond c'est un détail, que sont quelques morts et quelques blessés grièvement au regard de nos amitiés fallacieuses avec l'Arabie Saoudite (dont on apprend que ce pays au conseil des droits de tuer a fait exécuter un nombre important de personnes dissidentes), le Qatar (ce pays propagandiste du pseudo état machin et du recrutement depuis des années de pauvres gamins des cités totalement endoctrinés, comme la Turquie (dont on ne perçoit pas bien le rôle, quoique...). Tous ces pays donc avec lesquels nous pactisons et qu'il s'agit de préserver pour des raisons qu'il s'agirait d'approfondir, si toutefois la vérité ne nous fait pas peur.

Je n'ai jamais cru au hasard en politique, tout comme Franklin D. Roosevelt précisant très exactement : "En politique, rien n'arrive par hasard. ".

Bref un discours lyrique dont il a le secret nous annonçant un état d'urgence possiblement permanent s'il parvient à modifier la Constitution ("Dieu" seul sait puisque ses voies sont impénétrables, ce que cette modification nous réservera à l'avenir), je laisse aussi et à chacun le soin d'aller voir les textes, certains non ratifiés surtout sur une déchéance qui pourrait rendre apatride (en se demandant qui pourrait bien être touché précisément et pas nécessairement ceux qui semblent visés de prime abord) et un état d'urgence économique et social face à un chômage exponentiel avec beaucoup de pognon débloqué au profit des entreprises qui d'ailleurs certainement l'empocheront sans rien faire. A moins bien entendu que, le moment fatidique arrivant, les chiffres du chômage se muent soudainement en baisse spectaculaire, les miracles politiques étant toujours possibles en particulier à l'approche d'une élection d'importance.

Sinon dans les réjouissances, sur les Champs Elysées tout s'est fort bien passé (à vérifier quand même), à l'opposé de certaines villes où nos branleurs habituels se sont régalés de leurs jeux préférés : brûler des bagnoles (accessoirement 6 blessés dans la Manche, c'est aussi un détail) - ne pas hésiter à se reporter à Google en tapant "voitures brûlées", la liste fait frémir mais enfin faut bien que jeunesse se passe et que ces pauvres déphasés, victimes de la société, aient quelques plaisirs (ceci posé chaque spécialiste sait qu'ils s'adonneront plus tard à une délinquance explosive beaucoup plus criminelle - les attentats de Novembre 2015 en sont l'exemple). Sinon, pour les propriétaires concernés, c'est une autre affaire.

Mais enfin tout ça est aléatoire au regard d'un attentat qui dans une certaine logique avait toutes les raisons de se produire compte tenu de l'occasion festive et des nombreux rassemblements sachant également que le "Président" nous annonce que la menace n'a jamais été aussi forte. L'Etat machin doit être en perte de vitesse au niveau de ses recrutements sur notre sol et pourtant ce ne sont pas, selon les annonces faites, les apprentis djihadistes qui semblent manquer. Evidemment nous ne pouvons que nous réjouir que rien n'ait eu lieu sur ce plan mais compte tenu des discours politiques permanents sur les attentats (nombreux) qui auraient été, paraît-il, déjoués, quelques bricoles continuent de m'échapper.

Bref, tout ça pour dire que je ne souhaite rien à personne, je ne suis pas garante ni de leur bonheur, ni de leur santé, ni de leur situation et mes voeux sont tout aussi inutiles qu'un cautère sur une jambe de bois. Sans compter que de devoir répondre à ces mêmes voeux au kilomètre notamment sur les réseaux sociaux est épuisant surtout que majoritairement nous ne parlons qu'aux murs et à des gens que nous ne connaissons même pas. Il est vrai que le virtuel est devenu le lot quotidien de beaucoup, ça permet de ne pas s'engager ni dans des relations ni dans des actions communes. La grande marche de l'individualisme forcené en somme, la résultante est la situation de la France bien que certains prônent un patriotisme d'autant plus stupide qu'ils en ont perdu le sens.

En tous cas pour 2016, la seule chose que je puisse dire est que chacun prenne soin de lui tout en espérant, même si l'espoir est l'apanage des faibles, que nous finissions par un éclair de lucidité bienvenu, de trouver ensemble des solutions à la situation catastrophique de ce pays et que, par le fait, nous nous bougions le cul en cessant, a minima, d'avaler car rassurant des couleuvres et de croire tout et n'importe quoi (ce que je constate régulièrement) car si le pire n'est pas certain, il peut néanmoins se produire. Donc good luck à tous !

Citation : « toute action terroriste qui a pour intention de causer la mort ou de graves blessures corporelles à des civils ou à des non-combattants, lorsque le but d'un tel acte est, de par sa nature ou son contexte, d'intimider une population, ou de forcer un gouvernement ou une organisation internationale à prendre une quelconque mesure ou à s'en abstenir » Hannah Arendt

Published by Cat
commenter cet article
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 06:22

Petit résumé rapide des idées novatrices du gouvernement socialo (il faudrait rajouter quelque chose derrière, je laisse à chacun le choix du mot) :

- assignation à résidence de certains militants (non non pas des pseudos terroristes juste des gens qui ont décidé de manifester légitimement (je rappelle que c'est un droit dès lors que les dites manifestations se font dans le calme évidemment) quand bien même dans le cadre de l'Etat d'urgence toutes manifestations soient interdites ce qui en ces temps incertains arrangent beaucoup nos politiciens (certains rassemblements sont d'ailleurs passé outre sans que cela pose problème, mais enfin faut pas manifester contre n'importe quoi, merdeeeeee)
- Wi-Fi interdit, Tor bloqué, backdoors, blocage des réseaux d’anonymisation et fourniture des clés de chiffrement des messageries font partie des pistes soumises à arbitrage. - certains pays du Globe ont en effet déjà appliqué cela notamment l'Iran pour Tor
- dans le cadre de l'Etat d'urgence la possibilité de contrôler la presse et les publications de toutes natures, ainsi que les émissions radiophoniques, les projections cinématographiques et les représentations théâtrales, avait été rejetée, certains députés PS auraient demandé à ce que cette possibilité soit réintégrée (à noter que les chiens de garde sont déjà contrôlés, ce qui donc ne changera rien au final, certaines infos ne filtrent pas, j'ai encore constaté le truc récemment).
- Il y a quelques temps le PS avait demandé à la Fondation Jean-Jaurès de lister tous les sites dits "conspirationnistes" (ceux qui en particulier ne vont pas dans le sens du vent évidemment car la conspiration commence quand on ne va pas précisément dans le bon sens). Cela n'avait guère ému, moi si
- et sinon un Guantánamo en vue, les fichés S hop direct centres de rétention -va falloir me dire comment on se démerde avec le code pénal mais c'est un détail ..-, un peu relevant de la même connerie véhiculée par M. Sarkozy en son temps qui voulait dépister la délinquance dès l'enfance - putain sont risibles ces cons quand même

Hier Overblog a été bloqué et donc tous les blogs concernés, le message FB était le suivant :
Vous ne pouvez pas publier ce contenu car il contient un lien bloqué
Le contenu que vous essayez de partager contient un lien que nos systèmes de sécurité ont détecté comme dangereux :
http://googletagmanager.com/ns.
Veuillez retirer ce lien pour continuer.
Si vous pensez voir ceci par erreur, dites-le nous."
et
la réponse apportée était la suivante :
"Bonjour,
Nous rencontrons un gros incident général depuis cette nuit concernant le partage des articles "auver"blog (cf. ce mot est utilisé puisque à ce moment là overblog ne pouvait même pas être cité sans être immédiatement bloqué) vers Facebook, certains sites sont blacklistés par le réseau social sur ordre des autorités. Nous n'avons pas d'explications, d'autant plus que ces sites n'ont aucun lien avec la période actuelle. Nous travaillons actuellement sur le problème afin de le solutionner au plus vite. Bien cordialement"

J'imagine qu'il s'agissait d'un galop d'essai par rapport à possiblement tout ce qui est dans les tuyaux actuellement (voir les dernières idées lumineuses de l'actuel gouvernement qui ne sait plus à quoi s'abattre). Certes au nom de la sécurité bien des choses peuvent être faites (modification de la constitution, nouvelles lois sécuritaires etc..) l'essentiel étant de rassurer le bon peuple même s'il a pu peut-être mesurer notamment la limite de la fameuse loi sur le renseignement censée tout régler et tellement plébiscitée par certains, après 130 morts et 350 blessés plus tard !

Je laisse chacun analyser le bordel comme il l'entend ou comme cela le rassure, perso rassurée je ne le suis point mais j'ai un esprit très tortueux, limite déviant ! (peut-être qu'il va falloir pour communiquer réhabiliter les pigeons voyageurs (ça va leur faire des vacances) et les ronds de fumée) ! En attendant on nous balade beaucoup avec les régionales (qui ne sont que régionales, on a du oublier) .. et bon dieu c'est sacrément bien joué !

Published by Cat
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 11:02
Aimons-nous vivants ..

Un hommage a été rendu aux victimes décédées des attentats de Paris, je n'ai pas à juger de la manière adoptée pour cet hommage, ni de comment chacune des familles ou chacun des proches concernés ont entamé leur deuil ! Porter un jugement sur cet hommage national n'a non seulement aucun intérêt, ni aucune portée mais surtout ne changera pas la donne, je ne me prêterai donc pas à l'exercice ni même à juger qui n'a pas mis un drapeau ou qui l'a mis .. quand on parle de la mort, il serait sans doute bon d'avoir un peu de décence et a minima de la fermer, tout autant que de respecter chacun dans sa manière d'aborder le bordel. Ceci est ma vision des choses et elle ne nécessite pas de commentaire.

Au delà si pour les morts nous ne pouvons plus rien, et notre sentiment de toute puissance toujours à côté de la plaque en prend là plein la tronche dès lors que la dure réalité nous rattrape car la mort est imparable (dans le cas présent, elle aurait pu être évitée certainement mais le propos n'est pas là), je rappelle qu'il y a eu :

- 350 blessés, certains toujours hospitalisés, Certains resteront handicapés à vie outre sur le plan strictement psychologique, mais aussi gravement sur le plan physique : certains ont été amputés, d'autres sont paraplégiques ou tétraplégiques.

Leur vie a définitivement basculé !

Je pense que la moindre des choses que nous pourrions faire est bien de nous occuper des vivants et peut-être de réfléchir à ce que nous pouvons faire pour que ce merdier ne se reproduise plus.

La vie aurait-elle moins de valeur que la mort ? Je m'interroge sur le côté mortifère de que je lis sur réseaux sociaux en général et cela ne me rassure pas.


Fin de discours

Published by Cat
commenter cet article