Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 15:15

Se coltiner à la lucidité

Tout en croyant à l'illusion,

Celle des mots du corps

Imaginaire

Au milieu de la farce

 

Et jeter le verbe,

Au trou du néant.

 

Frénésie du poète

Comme un silence qui hurle

 

Se mettre à nu

Se tromper toujours

Et encore

Mais continuer,

Se relever,

Recommencer

 

Et face au miroir,

Ne pas baisser les yeux.

Repost 0
Published by Cat
commenter cet article
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 06:30

La Guyane prend feu, du moins exprime-t-elle violemment ce qui couve partout en France, et sinon nos pseudos politiques tous le cul bien propre, cherchent un cabinet noir, enfoncent des portes béantes, parlant ça et là d'une kabbale qui évidemment les vise dans l'instant et les protégeait hier .. Par exemple et entre autres conneries, Madame Pécresse, dont l'intelligence est à peu près égale à celle d'un petit pois (quoique ce ne soit pas sympa pour les petits pois), se dit victime d'une "tentative de déstabilisation politique" ... pauvre petite chose va !

 

Et sinon M. Mélenchon nous fait son show holographique, M. Macron ne va pas tarder à marcher sur l'eau, M. Hamon s'accroche aux branches et Mme Le Pen dite Marine s'intéresse aux matriochkas - M. Fillon regarde sa montre !

 

 

Quelle époque formidaaable ! 

Traitons des choses sérieuses
Repost 0
Published by Cat
commenter cet article
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 16:42

S'faire la malle

Où renifler l'herbe

Pas plus verte

 

S'faire la belle

Pendant qu'on a le choix

 

S'tirer, seul, et sans amarre

Avec son baluchon

Qu'on s'traîne comme une seconde peau

Où qu'on aille

 

S'extirper les pieds

S'prendre le risque

De revenir

De regretter

Ou pas

 

 

Ouvrir les chemins,

Tous

Hésiter

Bifurquer

Reculer

Avancer

Le nez au vent,

Pour rien,

Pour le fun

Pour voir

 

S'casser

Là où personne ne m'attend

Là où personne ne me sait

Là où personne ne me veut

 

Et là-bas

Ailleurs

Nul ne sait où

Moi pas plus,

Reprendre connaissance.

Repost 0
Published by Cat
commenter cet article
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 16:49

La vie est dangereuse

Celle qui se noie dans l'accessoire

Jamais dans l'essentiel.

Fouiller dans l'espace intérieur

En violant l'extérieur.

Etre rebelle

Grave et résolu

Et dans cette impasse,

En rire

Ou pas

Ne plus se lasser de tout,

Rester dans des éléments de pensées

Et non pas dans le langage

Menteur

S'émouvoir,

Ecrire pour s'engager

Refuser les promesses d'avenir radieux

Ignorer l'espoir, le refuge des esclaves*

Tenter de ne pas s'écraser

Ne pas se laisser écraser,

Ne pas céder face au moins bien,

Le mieux est un devenir.

Cesser de ricaner, grincer,

Ça n'humanise pas.

Si L'homme est un risque à courir,

Alors il faut faire quelque chose pour ne pas basculer,

La déshumanisation est un possible,

L'anesthésie de l'intelligence aussi.

Parlons du monde que l'on veut,

En vrai,

Dans la vraie vie,

Autour d'un verre,

Ou 2

A se toucher, yeux contre yeux, peau à peau

Faire semblant ne nous aidera pas,

Il faut nommer les choses,

Et marcher sur les toits de l'horreur

Tout en hurlant à la beauté.

Accepter ce paradoxe,

Ne rien nier,

Ne rien ignorer,

Tout dire,

Même le pire

Surtout le pire.

 

Et regarder pousser les fleurs

 

*Cioran

Repost 0
Published by Cat
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 12:05

Chez l'Editeur Edilivre 

ici  https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/815602/s/bric-a-brac-cat/

 

puis sur Amazon, Fnac, Chapitre.com

 

http://livre.fnac.com/a10288897/Cat-Bric-a-brac#st=Bric-%C3%A0-Brac%20Cat&ct=&t=p

 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/cat/bric-a-brac,74561250.aspx

 

https://www.amazon.fr/Bric-Brac-Cat/dp/2414006935/ref=sr_1_fkmr0_1?s=books&ie=UTF8&qid=1483373714&sr=1-1-fkmr0&keywords=Cat+bric+%C3%A0+brac

 

Merci à tous

Repost 0
Published by Cat - dans En vrac
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 05:45

le Figaro titre "Que faire pour éviter la guerre civile ?" .. avec moult explications tentant d'expliciter pourquoi le risque existe ! En naviguant sur internet, je découvre que bien d'autres mettent ce désir en ligne comme si une guerre civile pouvait tout résoudre à l'exception de toutes autres solutions ! je crois que beaucoup ne savent pas de quoi il s'agit et les conséquences qui en découleront. Je vais évidemment plus loin dans l'affaire, je constate mais cela n'engage que moi, que cette guerre civile est en réalité un souhait malsain, alimenté comme il se doit par des tas d'actions, lois, etc. aussi diverses que variées .. je ne doute pas d'ailleurs que cette pseudo guerre civile, à force d'appuyer là où ça fait mal, puisse se produire mais enfin il en faut encore un peu, pour que le bon peuple qui ne sait plus où il habite ni ce qu'il peut et doit faire mais a tout laissé faire, se mette en marche, et soudainement sous le prétexte du courage se décide à obéir aux ordres subliminaux qu'on lui envoie .. bref, une guerre civile aurait sans doute bien des avantages pour nos politicards et plus vastement, notamment pour ceux qui désormais s'appliquent à nous tenir par les couilles, possiblement moins d'avantage pour le "bon" peuple, paupérisé à mort par un autre, d'autres (c'est pas moi M'sieur - infantilisation quand tu nous tiens), bref la responsabilité est toujours ailleurs et le bon peuple est de fait toujours une pauvre victime !

Zemmour quant à lui dans son incoercible charabia nous parle d'une "opération ronces" associée de ce que j'en ai lu par ailleurs à Eurogendfor (je serais bien en peine de vous en dire plus, il me faudrait pour ça comprendre de quoi il s'agit précisément mais je vous renvoie aux missions d'Eurogendfor et à l'histoire de sa création, Michèle Alliot-Marie en a été) .. donc M. Zemmour est évidemment dans le secret forcément .. Le Chef des Armées de son côté tape du pied en disant qu'évidemment tout ça n'est que fadaise, peut-être .. ou pas, qui le sait ?

En tous cas nul n'est a priori dans le secret des dieux (s'il l'est, il ferme sa gueule comme beaucoup, comme tous ceux qui sont pris dans le système bon gré et souvent mal gré), moi non plus, ce que je vois quand même c'est que ce pays pue de plus en plus et qu'à force de souhaiter le pire, il finira par bien par se produire.

Au delà chercher à qui profiterait le merdier, car une partie de la réponse s'y trouve, pour ça il faut poser son idéologie à la con ailleurs que dans sa bite et réfléchir en acceptant que d'autres puissent penser autrement, ce qui ne sous-entend pas détenir la vérité d'ailleurs, mais au moins de faire l'effort de la chercher. Le débat n'aura pas lieu, j'en suis certaine, le blabla enfonceur de portes béantes nous occupe bien trop et de ce que je lis comme conneries éhontées par ailleurs me confortent dans l'idée que le cul dans les ronces, c'est encore pour un grand moment

https://www.youtube.com/watch?v=uj1QwRAs_Tw

Get Misunderstood

Personne ne sait ce qui se passe aujourd'hui parce que personne ne veut qu'il se passe quelque chose, en réalité on ne sait jamais ce qu'il se passe on sait seulement ce que l'on veut qu'il se passe, et c'est comme ça que les choses arrivent. En '17 Lénine et ses camarades ne disaient pas: Nous allons faire la révolution parce que nous voulons la révolution. Ils disaient: Toutes les conditions de la révolutions sont réunies, la révolution est inéluctable! Ils ont fait la révolution qui n'aurait jamais eu lieu, s'il ne l'avait pas faite et qu'il n'aurait pas faite s'ils n'avaient pas pensé qu'elle était inéluctable uniquement parce qu'ils le voulaient. A chaque fois que quelque chose a bougé dans ce monde ça a toujours été pour le pire! Voilà pourquoi personne ne bouge, personne n'ose provoquer l'avenir! Faudrait être fou pour provoquer l'avenir Faudrait être fou pour risquer de provoquer un nouveau '19, un nouveau '14, ou un nouveau '37. Alors, il ne se passera jamais plus rien? Si parce qu'il y aura toujours des fous et des cons pour les suivre et des sages pour ne rien faire...

Repost 0
Published by Cat
commenter cet article
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 14:32

L'impatience c'est de l'ardeur,

de la fureur

Se risquer, tout risquer, rester sur le fil mais

Se laisser prendre, avec une porte de sortie

toujours

Vouloir tout

S'obstiner, sauvagement, irréductiblement

Transgresser, jouer

Exiger, quitte à ne rien avoir

Buter en permanence sur l'impossible

Désirer vraiment

Et être en colère

Refuser le remords à défaut de pouvoir le faire pour le désespoir,

Aimer à vie et non à mort

Brûler la vie, rejeter le figé, le contraint

Se révolter

Toujours

Comme une dignité

Se forger

S'en foutre

Faire

Dire

Rejeter l'enfermement

Le défini

Etre en décalage et ne pas savoir où s'asseoir,

Pratiquer la lenteur, l'indescriptible

Fréquenter des zones d'inconforts

Pour qu'il se passe quelque chose,

Une folie,

De l'inexplicable

De l'inédit.

Aimer le raffinement,

Même en se noyant.

Etre apeuré,

Oui, mais là.

Repost 0
Published by Cat
commenter cet article
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 17:08

Sur le fil de la langue,

Les mots bifurquent,

Se contorsionnent,

Se prenant, incandescents,

Pour du transgressif.

Entre désir et jouissance

Tout se confond, s'entrelace

Lasse

Les mots ne sont rien,

Juste des embrasements éphémères,

Dans la fissure du monde,

trouant le présent.

Quelques fragments épars

Pour ne pas renoncer

Pas encore

Parler pour ne rien dire

Parler pour que ne s'y glisse pas

La face hideuse de l'ennui.

La face terrible du manque.

A la fin, sans doute,

Le silence,

Puis descendre dans l'absence,

La laisser s'installer,

S'attarder puis

Se dissoudre.

La vie est instable,

La vie n'a aucun sens,

Elle nous entortille

Nous enlace

Et nous trépasse

Comme un voile

Ironique

Et illusoire

Derrière lequel

Le néant

Repost 0
Published by Cat - dans Passions
commenter cet article
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 14:56

Il y a quelque chose de profondément débile dans cette société, c'est la capacité à n'aller qu'aux effets sans jamais s'attaquer aux causes, sans jamais même les soupeser, les agglutiner.. Ainsi va le monde, ne juger que les réactions sans s'attarder aux actions qui les ont générées et de se trouver rapidement un coupable, généralement tout désigné d'ailleurs et en ratant totalement et en permanence la cible.

Les camouflets avec lesquels on compose sont donc nombreux, nous permettant de nous arranger avec notre petite conscience tout en se donnant l'impression de faire une révolution qui n'est qu'un cautère sur une jambe de bois, une agitation de petits bras et de petits neurones, d'où une complète inefficacité. A passer son temps à enfoncer des portes béantes, nous n'atteignons jamais le coeur du problème et par conséquent les éventuelles solutions à trouver.

Ce monde fait donc en permanence du sur place et s'enfonce inexorablement dans une déliquescence que chacun alimente avec une application non feinte.

Les politiques ont encore de beaux jours heureux devant eux, je ne sais pas s'ils se marrent de cette idiotie généralisée, mais j'ose leur souhaiter parce qu'après tout, outre de palper un max de pognon, y'a pas de raisons de se laisser aussi envahir par la mélancolie. Finalement il est bien facile de gruger le bon peuple, suffit de lui donner selon ses idéologies un petit os à ronger grâce notamment à nos bons chiens de garde qui savent y faire, faut dire qu'ils y ont de gros intérêts, et la machine démarre sans pour autant que soient analysées par quiconque les causes profondes. Le tout en surface, tout en apparence sont à la mode et l'honneur est sauf .. Les secrets d'alcôves et d'état par le fait ont fleuri pendant des décennies et continueront tant que nous aurons à nous mettre sous la dent un coupable, généralement un sous-fifre certes assez con pour obéir, mais enfin désobéir nécessite d'avoir un relatif choix et une sacrée paire de balloches. 

Ce monde va s'écrouler, je ne sais ni quand, ni comment mais enfin je doute que ce soit sans douleur .. Ceci dit vivement que ça arrive !

Repost 0
Published by Cat
commenter cet article
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 10:43

A la zébrure des mots,

Sur le fil

L’inspire au lieu du temps,

Crée la trace.

Les limites sont incertaines,

Les doutes agités

Plaqués aux murs effrités ;

A l'heure qui sonne,

L'urgence est absolue

De croire et dire,

de croître et d'embellir.

Au delà du désert,

là où les désirs s'attisent,

La forme créative s'étire,

Au cœur du vivant.

Et hurler dans les interstices,

Remplir les intervalles.

La mémoire certes est menteuse,

Au dedans des silences.

Mais le mouvement des ombres,

Et les mots hurlants,

Sèment la certitude.

Et l'idée enivre

De se nouer, ensemble.

Pour laver l'impasse.

Alors relier toujours

Même pour rater.

Car le temps est bref

Pour se faire des kifs

Pas de l'approximatif !

Mais des vrais, des grands, du bon

De la vraie émotion,

Celle qui bouscule

Viole,

Éjacule

Et oser le sans tabou !

La liberté te fait pas l'aumône

Faut aller la chercher,

La provoquer,

La chahuter,

La ruminer.

Et quand elle se pointe

Dans une étreinte

Savoir l'embrasser

Même s'il faut payer,

Cash !

(texte pour les polypoétiques -http://polypoetiques.weebly.com/qui-sommes-nous.html)

Repost 0
Published by Cat
commenter cet article