Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 10:02

Il y a ceux-là qui se targuent d'une appartenance, sociale, religieuse, politique bien planqués dans leurs petites certitudes, si bouffis d'eux-mêmes que rien ne respire autour, dans ces impasses qu'ils chérissent comme leurs mères, qu'accessoirement ils tueraient pour ne rien perdre de ce qui fait la médiocrité de leur vie. Et ils nous vomissent leurs idéologies, peste émotionnelle permanente, tout en frustrations et ressentiment, sans mesurer combien elle s'aliène dans des pensées irrationnelles. L'idéologie mise en avant, seule pensée unique, seule porte de sortie, celle des vérités absolues et définitives, la sécurité des névrosés obsessionnels. Ceux là ont les réponses à tout, mènent leur vie de merde en paradant, dans un déni de réalité total sans lever les yeux, là notamment où se loge non pas la vérité, mais une autre vérité, moins soyeuse, moins confortable, plus dangereuse. Et ça blablate dans les coins, sur les réseaux sociaux, au café du commerce, entre 2 bibines, ça refait le monde celui qu'ils forment chaque jour, dans une inconséquence aveugle, inconsciente d'elle-même. Et pas la peine de regarder dans la gamelle du voisin, la nôtre est bien pleine aussi.

Pour comprendre autrement, il faut de la détresse et c'est dans les tripes que ça se passe, il faut avoir côtoyé la misère, la vraie, celle du désespoir, du dégoût non pas de l'Autre mais de la noirceur du monde, de ses manipulations, se coltiner ses plaies et ses hémorragies, ça ne s'invente pas, faut y aller et ça agite la réflexion, durement, cruellement, ça force l'humilité et oblige à grandir.

La bien-pensance a ceci de miraculeux qu'elle ne remet rien en cause, certainement pas elle même. Elle en devient sublime .. dans son indignité. Elle barbote et radote suivant aveuglément la doxa, convaincue de sa science .. infuse ! Derrière elle, rien ne pousse, rien ne repousse, la bienséance se croit «égalitariste», elle est totalitaire. Elle se noie dans ses contraintes moralisantes, dans des codes surannés. Sortir des sentiers battus, s'élever, oser autre chose, la met immédiatement dans un état de panique. Voilà bien ce qui fait son danger et qui de fait valide la plupart des exactions. Elle se pare d'innocence, martelant à l'envi que le bon sens c'est elle, ignorant le fanatisme d'une telle position. Ainsi comme le suggère Reich, apparaît la « cuirasse caractérielle » de l'homme, lit du fascisme, du mysticisme, lit du pire et des pulsions primaires, du conservatisme ou du phénomène réactionnaire aveugle, les deux n'étant que les reflets de l'inauthentique.

Nous évoluons désormais dans un monde de l'irrationnel, la recherche de la vérité et l'objectivité disparaissent jouant ainsi dangereusement avec des processus génocidaires, et lorsque tout est contaminé alors le décor futur laisse apparaître des formes d'impérialisme ou de fascismes, nid de toutes les délations et diffamations, dirigées majoritairement vers ces autres, les résistants, ceux qui tentent encore de rester au dessus de la mêlée. La banalité du mal s'instaure, gangrenant tout sur son passage. La société s'automatise en même temps que le déclin des systèmes politiques entre autres, s'accélère.

Seul le changement, profond, réfléchi aura une portée ! Nous aurions tort de considérer ce changement avec mépris, car cette suffisance aura un coût, lourd de conséquences.

«Tu ne sais donc pas qu’il n’y a pas de diable, mais seulement Dieu quand il est bourré?»

(Tom Waits, «Heart Attack and wine »)

Partager cet article

Repost 0
Published by Cat
commenter cet article

commentaires

René Chabriere 23/12/2016 11:39

Aux innocents les mains pâles
les opinions définitives
c'est tout un arsenal
de pensées corrosives :
Imaginer des phylactères
tenant lieu de langage
la pensée totalitaire
de ces personnages
brandie comme un étendard :
les opinions politiques
lancées sur le comptoir
le discours classique
des piliers de bars
sous la télé allumée
reprenant en choeur
les infos pré-mâchées :
on se lamente sur les chômeurs :
c'est la faute des étrangers
qui nous prennent notre boulot :
la France est en danger ,
Ne voit-on pas que c'est un complot ?
Et que viennent faire ces émigrés ?
Tout ça n'est pas notre problème
Tu vas voir ça va changer
quand y aura Marine Le Pen :
un peu d'ordre dans la maison
chacun chez soi - c'est-y pas mieux
Faut retourner à la raison
notre pays fait trop d'envieux,
ça c'est la vérité !
A quoi servent les frontières
Faut plus de sévérité
faire la chasse aux sorcières,
Et que fait le gouvernement ?
Y a t-y pas assez de misère ?
Faut vraiment du changement....

Allez !--- encore un verre !

-
RC

Sans importance... 27/02/2015 13:17

Oui... parader est devenu tel un art glorifié pour certaines personnes... ne cherchant à essayer de comprendre où se situent vérités ou pas, ni à apprendre/savoir mais tout juste à relater des faits que sans doute elles ne comprennent même pas et s'en foutent royalement....

Il est tellement mieux de faire ainsi n'est-il pas?.... Parler encore et encore, viser telle info parce qu'elle fait tapage tout autour et que le reflet ainsi sur soi est...? Comment dire sans avoir la nausée?.... Grand? Puissant? Lumineux? Jouissif? Bandant?... Avec encore en leur esprit ce "moi je"...

Tout ceci est tellement triste... triste à n'avoir désir que de pouvoir hurler parfois, comme pour les réveiller, leur dire qu'elles se trompent toutes ces personnes si bien pensantes, et qu'au final elles nous assassine...