Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 14:54

J'écris d'un endroit qui ne parle pas

Et puisque les mots n'y sont pas

L'exercice est difficile

Il y faut du fébrile.

L'incandescence révoltée

Se meurt au creux des chemins égarés.

Et tourne à vide le dialogue intime,

Dans cette solitude comme un abîme.

Il faut de l'intempestif, du tourmenté

Pour écrire, quand même, l'absurdité

D'un monde fracassé.

A s'y cogner, le regard noyé à l'intérieur

Et y voir, dans le tragique, une once de bonheur.

La joie, l'espoir, la passion de la vie sont des défis

Et face à l'indigence, seule la poésie

Enflammée, accablée, révoltée,

Douloureuse, houleuse, anguleuse

Hurle à vif.

Et il faut bien de l'âpreté,

Tant d'intensité, pour encore oser

Croire en cette beauté rugueuse,

D'un monde possiblement perdu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cat
commenter cet article

commentaires