Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 17:56

 

Certains soirs, hagards

Une brume légère voile la nuit,

L'air se fait poussière,

La terre s'exhile.

Un silence, comme une mort,

Tumulte le vent.

Le risque est à prendre,

De se méprendre

Dans cette absence

Aveugle

 

Il est des soirs, l'ennui gagne

Dans l'obscurité fatiguée

Comme une mélopée

Mélancolique

A se jouer de l'éternité.

Aux nuits sans espoirs,

La nostalgie poisse,

A tituber d'angoisse.

 

Il est des nuits

Comme des profondeurs,

d'Abîme

Aux heures noires des errances.

Des peurs au ventre

Comme des gangrènes

Entre deux naufrages,

Entre deux fracas

Entre deux vertiges.

 

Dans ces nuits noires

Où nous ne sommes ni là,

ni même d'ailleurs

A se faire tituber

Comme une ivresse

Usés et fourbus

A nous éteindre le coeur.

 

Il est de ces nuits

Qu'on jette par dessus l'épaule,

Comme des oripeaux,

Pour ne plus être triste,

Pour ne pas même être beau

Mais s'en foutre.

Le néant n'est pas si terrible

Et ne rien graver n'est pas si grave

Les rivières continuent leur périple.

 

Et ces nuits qui nous disent

Le hasard de nos vies

Comme des futilités cyniques,

Là où s'arrêtent nos cris.

Où tout se détache

Sans que rien ne se retienne,

Sans que nous ne puissions rien saisir !

 

Il est des nuits

Où tout n'est qu'ombre

Chaotique !

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Cat - dans Slam 'parle
commenter cet article

commentaires

Sid Nes 14/02/2017 20:23

poétique le jour, rebelle la nuit.

Cat 15/02/2017 06:14

à moins que ce soit rebelle et poétique de jour comme de nuit ;-) merci de ton commentaire

lutin 17/12/2012 18:46


oh comme cela me parle ! tout ce que tu écris là, "il est des nuits, où je m'absente, mon image seule est présente"


Il est des jours aussi, tout me parle," le sosie", lorsque je m'habille quelquefois ne marche que mon vêtement dessous il ya le vide car je suis ailleurs. Merci.

Cat 17/12/2012 18:56



merci à toi