Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 17:50

 

 

Cioran est le désespoir personnifié, le désenchantement absolu, à tel point que certains de ses écrits m'ont parfois fait éclater de rire. J'en déduis que la désillusion quand elle devient un art peut amuser.

 

Je me régale de son "inconvénient d'être né" où il écrit « Si autrefois, devant un mort, je me demandais : “À quoi cela lui a-t-il servi de naître ? ”, la même question, maintenant, je me la pose devant n’importe quel vivant. » ! 

 

Cioran se méfie de la vie et de la bonne santé, mais pour le dire il y met le style, celui d'une écriture certes désespérée mais si étonnamment énergique. Il nous mène à ce qui finalement nous attend tous, la décomposition, juste que Cioran la met en scène vivant, au fond son nihilisme nous prépare en quelque sorte à tout laisser, notamment à laisser le monde se démerder tout seul en nous prévenant que « Toute indignation – de la rouspétance au luciférianisme – marque un arrêt dans l’évolution mentale. »

 

Ses livres sont à mettre entre toutes les mains, notamment entre celles des ivres d'arrogance et de certitudes, lire Cioran c'est indéniablement apprendre à lâcher l'orgueil, c'est se coltiner à la modestie par le désenchantement, à l'ironie par appréhension du non sens, c'est s'appliquer à la précision de son non savoir !

 

Cioran est un génie, un artificier de la décomposition, un anarchiste du désespoir, un opposé absolu à toute idéologie quand bien même il ait pu en son temps et très jeune, lui qui avait besoin de folie, adorer Hitler ! Sa fugue en France mettra fin à cette "délirance". Le français, il le maîtrisera comme un Maître, il dira d'ailleurs "On n'habite pas un pays, on habite une langue. Une patrie, c'est cela, et rien d'autre". Il a habité la langue française sans aucun doute et avec quel talent.

 

Sollers a bien raison de dire de Cioran qu'il est "un type extraordinaire" lui qui voulait écrire sur sa porte les avertissements suivants :

 

"Toute visite est une agression ou J'en veux à qui veut me voir ou N'entrez pas, soyez charitable, ou Tout visage me dérange, ou Je n'y suis jamais, ou Maudit soit qui sonne, ou Je ne connais personne, ou Fou dangereux."


 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cat - dans Emil CIORAN
commenter cet article

commentaires

Marc 04/04/2012 21:46


Un de mes écrivains et penseurs préférés! Découvert il y a une vingtaine d'années (déjà!) grâce à mon prof de philo... J'ai presque tout dévoré de lui! Il est vraiment génial... quels aphorismes!
Et maintenant, apprenant le roumain, je me réjouis de pouvoir peut-être découvrir d'autres inédits...

Cat 05/04/2012 05:28



Merveilleux homme que ce Cioran, nihiliste à souhait et encore pas tant que ça, un désespoir fait d'espoir je pense, certainement le rêve que ce qu'il pensait ne lui soit en réalité que personnel
et donc qu'il se trompe sur sa vision de la vie ... pourtant, je crois qu'il avait raison sur tous les plans ! Un de mes penseurs préférés aussi, découvert il y a tout aussi longtemps que toi ...
bonne idée que d'apprendre le roumain ;-)



les cafards 26/03/2012 20:51


le désespoir personnifié c'est peu de le dire en effet !