Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 08:52

 

 

 

C’était comme un voyage,

En terre inconnue.


L’histoire se déroulait

Au rythme d'un train,

Comme une clameur

Joyeuse !

 

Elle avait donc un début

Mais de la fin, il ne reste rien.

 

Rien qui ne fut donné,

Rien qui ne fut pris,

Rien qui puisse demeurer.

Juste des mots, des gestes

Et puis un arrêt, opaque,

Comme un silence !

 

Il n’y a rien à en dire,

Ni à croire,

Ni Personne !


Les paroles, la vie, tout est aléatoire.

Tout fuit, tout lâche,

Tout se néantise.

 

Et quels choix :

Se soumettre comme un mutilé,

Se démettre comme un perdant

 

Se battre est vain,

Même si

Au bord du vide,

La faim toujours, encore

Même en rade.

 

Et puis ?

 

 

 

parkes-lg-stone-litho-summer-art.jpg

Illustration Michael Parkes 

http://www.piersidegallery.com/artists/parkes/

Partager cet article

Repost 0
Published by Cat - dans Slam 'parle
commenter cet article

commentaires

Patrick 18/02/2012 17:05


Un et puis qui donne bien soif, et en fait c'est ça le plus important, la soif et la possibilité de la satisfaire.

Cat 18/02/2012 17:48



Avoir toujours cette soif en effet, le désir en action ! merci Patrick



chloé 18/02/2012 10:58


Nous n'avons que deux choix : ou continuer, parce que quelque chose en nous nous pousse à!L'espoir! ou s'arrêter là en se privant de ces moments auussi furtifs et rares soient-ils, de plénitude
absolue qui nous laisse à penser que malgré tout la vie est précieuse et qu'on est pas pressé de partir! Il reste aussi l'alternative de faire l'autruche, la tête dans le sable en ne pensant qu'à
son bien être et sa petite personne! Quelque fois il nous faut combiner avec les trois , avec nos ressentis et ambivalences! Pas simple! Amicalement. chloé

Cat 18/02/2012 11:14



La vie n'est pas simple mais rien ne vaut la vie pour autant .. merci Chloé et amicalement