Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 06:58

 

 

A partir des "Ecrits" de Lacan, Daniel Lagache remarque (page 677) ceci :

 

"Freud nous a montré comment un objet réduit à sa réalité la plus stupide, mais mis par un certain nombre de sujets en fonction de dénominateur commun, qui confirme ce que nous dirons de sa fonction d'insigne, est capable de précipiter l'identification du moi idéal jusqu'à ce pouvoir débile de méchef qu'il se révèle être dans son fonds. Faut-il rappeler, pour faire entendre la portée de la question, la figure du Fürher et les phénomènes collectifs qui ont donné [et donne encore - ndlr] sa portée de voyance au coeur de la civilisation".

 

Autrement dit, il s'agit bien de définir là la somme d'individus aveuglés par leur stupidité et la coexistence d'un objet (le pouvoir par exemple, bien que comme me le fait remarquer à juste raison un de mes contacts : "le pouvoir n'est pas un objet ; il est l 'idéal du semblant" bien évidemment et c'est bien l'identification au semblant qui pose problème puisque "elle entraîne un effet précis nommé en psychiatrie crétinerie", incarné par un leader, le tout mixé dans une contingence stupide.

 

Les groupies ou les geeks pour reprendre un terme à la mode employé la plupart du temps d'ailleurs par les "geeks" eux mêmes, dans leur incommensurable tentative passionnée, tentent donc de s'admirer enfin dans le lien qu'ils fondent avec le méchef ! 

 

Ainsi les geeks forment avec leur leader, leur méchef, idéal fantasmé, un lien horizontal qui fait union par identification réciproque. Autrement dit le geek aime le leader non parce qu'il est leader mais parce qu'il rêve d'être comme lui et s'y identifie. Et bien évidemment le méchef aime le geek puisque ce dernier lui renvoie une image positive même si irréelle de lui-même .. Chacun donc se béquille à l'autre, le leader n'étant rien sans le geek et inversement proportionnel. A noter toutefois que le leader est un tantinet plus pervers que le geek quand même ! 

 

Le tout fait évidemment union dans ce qu'il y a de plus dangereux puisque fondé sur l'unisson au sein du groupe où il s'agit de parler de "on", du "tous pareils", de la foule unie, autrement dit d'une pensée unique.

 

Naturellement ça ne fait union que de manière fantasmée, car en réalité la solitude dans la foule reste bien évidemment entière ..

 

Toutefois, nous voyons bien aujourd'hui la dangerosité de la situation dans cette recherche d'uniformité qui rend tout le monde conforme, situation qui bien évidemment et chacun l'aura compris, nous conduit tout droit à la dictature telle que nous pouvons la concevoir.

 

Ce schéma ne saurait s'appliquer exclusivement au monde politique, il touche d'une manière générale tous ceux qui s'identifient d'une quelconque manière à un autre, cet autre personnifiant un idéal que le sujet béât, stéréotypé dans son obsession et sa passion pour l'objet qu'il a investi comme un mirage, comme une illusion, objet qui au final et bien entendu ne tient jamais ses promesses.

 

Très curieusement le phénomène "geek" logiquement touche plus facilement les jeunes, pourtant nous sommes aujourd'hui régulièrement cernés par ces groupies prêts à boire les paroles distillées avec d'autant plus de talent qu'il s'agit de convaincre, et très curieusement ça marche !

 

Inutile naturellement de préciser que les Leaders sont en réalité des coquilles vides, qui ne doivent leur existence qu'à ces fans déchaînés sans cervelle ! Le leader s'adresse rarement à qui saurait discriminer, celui-là même représentant un évident danger pour lui ! Le leader a pourtant bien des billes dans sa poche, il manie la langue, le discours, la délation, la diffamation avec une dextérité qu'au moins nous pouvons lui reconnaître, ce sont bien ses seuls talents !

 

En conclusion amis "Geek", méfiez-vous donc de vous mêmes ! quand votre stupide passion concerne une petite catégorie au demeurant sans réelle influence, la chose n'est pas si sérieuse, quand elle concerne un pays, la chose est à n'en point douter gravissime !

 

 

 

 

 

 

Bouddha

Ne croyez pas les individus, fiez-vous aux enseignements ; ne croyez pas les mots, fiez-vous au sens ultime, ne croyez pas l'intellect, fiez-vous à la Sagesse.

 

 

 

 

poing-dresse.jpg

 

 

 

 

librement inspiré de "Ce que Lacan disait des femmes" Colette Soler

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cat - dans Actions
commenter cet article

commentaires