Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 16:00

 

 

Un matin, ni plus beau, ni plus clair

Ni plus tragique qu'à l'habitude

Eveillé brutalement, larmes de rasoir

Il se découvre, sans effroi,

Volé, envolé, trépané.

 

Depuis il attend,

Et

Certains s'étonnent

D'autres se gaussent

D'aucuns s'apeurent

 

Mais le feu se fait plus intense

Etreindre devient plus urgent

 

Lui attend,

Vide

Sans savoir quand ...

 

Enflammé de l'intérieur

 

 

 

 

 

Ecrit en salut à Régis Nebout - Le Chancre Lyrique

Partager cet article

Repost 0
Published by Cat - dans Slam 'parle
commenter cet article

commentaires

Miche 14/04/2012 05:58


... l'intensité dans toute son urgence, immobile.


Très juste.


 

lutin 12/04/2012 18:47


j'aime beaucoup, pas seulement à cause des larmes de rasoir, c'est un tout, mes ces larmes coupantes oui

Cat 12/04/2012 23:16



merci Lutin