Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 09:17

 

 

D.R. : ... Cette réflexion de Jorge Semprun, à la sortie des camps, à propos de ce Mal radical et de ces ténèbres qui nous ont de tous temps été échus en partage, selon les propres dires de Schelling : « Le Mal n'est pas l'inhumain, bien sûr... Ou alors c'est l'inhumain chez l'homme... L'inhumanité de l'homme en tant que possibilité vitale, projet personnel... En tant que liberté... Il est donc dérisoire de s'opposer au Mal, d'en prendre ses distances, par une simple référence à l'humain, à l'espèce humaine... Le Mal est l'un des projets possibles de la liberté constitutive de l'humanité de l'homme... De la liberté où s'enracinent à la fois l'humanité et l'inhumanité de l'être humain... » - Citation tirée de "L'écriture ou la vie" de Jorge Semprun
Cat : Evidemment, le mal est constitutif de l'homme comme le bien d'ailleurs ! Il s'agit juste d'opérer une juste discrimination pour que les 2 plateaux de la balance s'équilibrent ! Celui qui ne voit pas en lui même sa propre noirceur est voué à tourner en rond dans un monde psychotique ! Prendre ses distances avec le mal serait simplement prendre ses distances avec soi même et donc ou finir fou ou mourir ! Le bien / le mal sont des notions subjectives que chacun place là où ça l'arrange, s'arrangeant du même coup avec sa propre conscience ! Ce à quoi nous devrions toutefois chacun nous appliquer est de ne pas tomber dans la connerie qui elle, n'est ni bien ni mal, mais s'avère redoutable ! 
Cat : un juste pouvoir discrétionnaire est donc tout à fait indispensable ! Je n'ai pas l'impression d'être dans une société du mal, j'ai l'impression d'être dans un environnement de lobotomisés. 
D.R : De rien Cat :-) La connerie m'exaspère aussi et Dieu sait si elle prolifère dans ce monde de Bisounours lobotomisés. Et comme disait Jung, maintenant que Dieu est mort, nous avons un devoir de conscience quant à notre part d'ombre et mort aux cons, comme disait un certain et surtout lorsqu'ils se veulent bien-pensant. S’ils savaient comme l'enfer peut être pavé de bonnes intentions !!! Pfffffff 
Cat : ah l'enfer, pavé d’intentions. Le tout étant de déterminer si elles sont bonnes ou non ?
Cat : le pire serait sans doute de trouver qu'il n'y a pas d’intention.  Tout me paraît tellement dramatiquement aveugle que je me demande encore comment on peut « logorrhéetiser » sans fin pour au final ne rien dire ! Nous sommes dans un monde où les semblants jouent à la fureur, la rage frustrée, c'est évidemment éminemment dangereux ! Cela prouve d'ailleurs et s'il en était besoin combien notre société est malade, malade d'elle-même, malade de sa non pensée ! 
D.R : Si tu fais allusions à nos politiques, sûrement pas !!! Quant à tous ces braves gens, voire ces gens si braves qui se complaisent dans une vision de gentils et de méchants, je ne doute pas de leurs bonnes intentions de... rester cons !!! Mdr
Cat : nos politiques ont une intention très claire, elle est d'ailleurs légitime par rapport à leur soif de pouvoir, d'ailleurs ils n'ont aucune hésitation à tout faire et j'entends bien TOUT pour atteindre leurs buts ! Le pire est qu'ils y parviennent ! Au delà la « bien pensance » environnante se traîne dans la fange de la connerie et plus la boue pue, meilleur c'est, d'ailleurs il suffit de se balader de ci de là pour se rendre compte que tous commentaires qui appelleraient à une quelconque raison, sont vains !
Cat : et puis le rester cons est confortable n'est-ce pas, pourquoi donc se fatiguer à réfléchir puisque certains le font si bien à notre place. De toutes façons toutes velléités de s'opposer est inutile, s'opposer à la mouvance générale est se crucifier tout seul !
D.R.: L'aveuglement est abyssal !
Cat : Enorme ! Il n'y a en prime aucun débat, aucune interrogation, aucune thèse, aucune opinion. C’est navrant !  
D.R.: C'est vrai qu'il faut avoir le sens du sacrifice pour ouvrir sa gueule en ce moment où cette pensée unique si pleine de sentimentalité fait autant de bruit que les bottes sur les pavés en un certain temps si plein d'aveuglement et d'obscurité !!

 

Muray comme Céline, ou bien d'autres encore aujourd'hui ont si dramatiquement raison :

Notre temps se roule dans la fange de son immense bêtise ...

 

.

 merci à D. pour cet échange


Partager cet article

Repost 0
Published by Cat - dans Pensées
commenter cet article

commentaires